ARTICLES AVEC LE TAG : "reseau"



Veterans · 25 septembre 2020
Page en cours de construction. Ouvrier à L'arsenal de Toulon, Gilbert AGNES est contacté par le corse CAMOLLI et rejoint le réseau de renseignement Franco Polonais F2.

Histoire · 10 décembre 2019
Les premiers travaux sur la future presse du Var sont assurés par une sous-commission du Comité de coordination de la Résistance (futur Comité De Libération), présidée par Henri Michel (Simon) et exclusivement composée de résistants des MUR ( George CISSON bien sûr, François CUZIN avant qu'il ne soit muté à Digne pour la rentrée 1943, Jean MATHIEU, journaliste au Petit Var et le syndicaliste socialiste Jean FORESTIERI). Elle entend préparer le journal de cette Libération qui...
Histoire · 10 décembre 2019
Les Mouvements unis de Résistance (MUR) sont une organisation française de résistance à l'occupation allemande et au régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale ; ils sont créés le 26 janvier 1943 par la fusion des trois grands mouvements non communistes de zone sud: « Combat » (Henri Frenay), « Franc-Tireur » (Jean-Pierre Lévy) et « Libération-Sud » (Emmanuel d'Astier de La Vigerie), qui avaient déjà créé un « Comité de coordination de zone sud », présidé par...
Histoire · 10 décembre 2019
L'Organisation de Résistance de l'Armée, l'O.R.A., est créée le 31 janvier 1943 (à la suite de l'invasion allemande en zone « libre » en novembre 1942), en tant qu'organisation se disant apolitique et regroupant d'anciens militaires français déterminés à résister de façon active contre l'occupant de la France mais rejetant initialement le général De Gaulle. L’ORA se développe rapidement en zone Sud, grâce aux cadres et à l’armement camouflé par l’Armée d’armistice...
Histoire · 10 décembre 2019
Commandé par George Cisson sur le secteur de Draguignan. le NAP, créé par Combat dans l'été 1942, joue pourtant un rôle essentiel. C'est un service d'information, d'aide matérielle, de préparation de l'épuration et de la prise de pouvoir. Il est l'instrument par excellence du contre-pouvoir et le domaine de prédilection de cette résistance de fonctionnaires et de cadres. Lorsque, fin 1942, les NAP des trois mouvements fusionnent, seul Combat possède un embryon de ce service dans le...
Histoire · 10 décembre 2019
L’Armée secrète (A.S) est créé en septembre 1942. Secteur R2.(sud Est) Cette structure de combat est issue du regroupement des formations paramilitaires des trois plus importants mouvements de résistance « gaulliste » de la zone sud : Combat, Libération-Sud et Franc-Tireur. Au milieu de l'année 1942, ces trois grands mouvements souhaitent coordonner les unités militaires dont ils disposent, afin de les rendre plus efficaces. Henri Frenay, le chef de Combat, revendique le...
Veterans · 10 décembre 2019
Premier Chef du Mouvement « COMBAT », Résistant de la première heure. Né le 14 avril 1901 aux Arcs (Var), négociant en vins, militant socialiste SFIO, conseiller municipal (1929-1941) se maria en août 1927 à Draguignan et devint conseiller municipal des Arcs, le 5 mai 1929, sur la liste « d’union socialiste et républicaine ». Il fréquentait les Jeunesses socialistes SFIO de la section de Draguignan et représenta la section socialiste SFIO des Arcs avec Léon Textoris au congrès...
Veterans · 08 août 2018
il sera également nommé à la direction Politique du Maquis M-O-I (Main d'Œuvre Immigrée. ) dans le secteur Brignoles, La Roquebrussane, Maquis de la Loube. (En France les plus connus de ce mouvement de résistance est le groupe Manouchian en région Parisienne, ou encore le groupe Carmagnole en région Lyonnaise) Il épousera Josette JAUBERT le 23 septembre 1943 à La Roquebrussanne, il est ensuite nommé chef adjoint des FFI et FTPF le 1er juin 1944, matricule 64-165, sous le pseudonyme...