ARTICLES AVEC LE TAG : "var"



In Memoriam · 02 août 2020
Jean MOZZONE, né en Italie, ouvrier aux Postes et télécommunication, à Draguignan, puis Brignoles où il est un des premiers de la famille à entrer dans la résistance. Jean MOZZONE sera arrêté le 27 juillet 1944, suite à une dénonciation comme le fut à la même période la famille RAYNAUD , il fut interrogé avec ses deux fils, il sera assassiné dans de terribles conditions, ses ongles avaient étés arrachés lors de son interrogatoire. Son corps mutilé fut retrouvé le 29 juillet...

In Memoriam · 02 août 2020
Louis MOZZONE, "Loulou", est né à Brignoles, il est le plus jeune des fils de Jean, il sera également arrêté le 27 juillet 1944 et massacré par les allemand et la Gestapo le 29 juillet près de la Grotte de Vins sur Caramy où étaient cachés les armes du parachutage du terrain "Vermicel". En plus de ses tortures lors de l'interrogatoire aux bureau de la Gestapo de Brignoles, il sera horriblement scalpé par ses bourreaux dans les bois des plaines. Sa mère gardera jusqu’à sa mort ses...

In Memoriam · 05 juin 2020
Georges CISSON Alias « Dubocs » est né le 21 mars 1910 aux Arcs-sur-Argens . Son père, Augustin Cisson, fabricant de bouchons, mobilisé pendant la Première Guerre mondiale, décéda le 2 novembre 1917 à la suite d’un accident ferroviaire. Georges Cisson fut « adopté par la Nation » (pupille de la Nation) en janvier 1919. Il effectua sa scolarité, jusqu’à son baccalauréat obtenu en 1928, dans les établissements maristes de Toulon et La-Seyne. Reçu,en 1930 au concours...

Histoire · 10 décembre 2019
Les premiers travaux sur la future presse du Var sont assurés par une sous-commission du Comité de coordination de la Résistance (futur Comité De Libération), présidée par Henri Michel (Simon) et exclusivement composée de résistants des MUR ( George CISSON bien sûr, François CUZIN avant qu'il ne soit muté à Digne pour la rentrée 1943, Jean MATHIEU, journaliste au Petit Var et le syndicaliste socialiste Jean FORESTIERI). Elle entend préparer le journal de cette Libération qui...
Histoire · 10 décembre 2019
Les Mouvements unis de Résistance (MUR) sont une organisation française de résistance à l'occupation allemande et au régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale ; ils sont créés le 26 janvier 1943 par la fusion des trois grands mouvements non communistes de zone sud: « Combat » (Henri Frenay), « Franc-Tireur » (Jean-Pierre Lévy) et « Libération-Sud » (Emmanuel d'Astier de La Vigerie), qui avaient déjà créé un « Comité de coordination de zone sud », présidé par...
Histoire · 10 décembre 2019
L'Organisation de Résistance de l'Armée, l'O.R.A., est créée le 31 janvier 1943 (à la suite de l'invasion allemande en zone « libre » en novembre 1942), en tant qu'organisation se disant apolitique et regroupant d'anciens militaires français déterminés à résister de façon active contre l'occupant de la France mais rejetant initialement le général De Gaulle. L’ORA se développe rapidement en zone Sud, grâce aux cadres et à l’armement camouflé par l’Armée d’armistice...
Histoire · 10 décembre 2019
Commandé par George Cisson sur le secteur de Draguignan. le NAP, créé par Combat dans l'été 1942, joue pourtant un rôle essentiel. C'est un service d'information, d'aide matérielle, de préparation de l'épuration et de la prise de pouvoir. Il est l'instrument par excellence du contre-pouvoir et le domaine de prédilection de cette résistance de fonctionnaires et de cadres. Lorsque, fin 1942, les NAP des trois mouvements fusionnent, seul Combat possède un embryon de ce service dans le...
Histoire · 10 décembre 2019
Créé dés l’été 1940 par quelques militaires groupés autour du capitaine Henry FRENAY, ce mouvement est le plus important de ceux qui formeront les M.U.R., et le plus structuré. Il s’appela à ses débuts et pendant quelques temps « PETITES AILES », transformé en septembre 1941 en « Vérité» il prendra le nom de COMBAT en en janvier 1942. Les responsables dans le département du VAR sont : Secteur Toulon : P. VALLET contacté par le Colonel BLUM par l’intermédiaire de...
Histoire · 10 décembre 2019
L’Armée secrète (A.S) est créé en septembre 1942. Secteur R2.(sud Est) Cette structure de combat est issue du regroupement des formations paramilitaires des trois plus importants mouvements de résistance « gaulliste » de la zone sud : Combat, Libération-Sud et Franc-Tireur. Au milieu de l'année 1942, ces trois grands mouvements souhaitent coordonner les unités militaires dont ils disposent, afin de les rendre plus efficaces. Henri Frenay, le chef de Combat, revendique le...
Veterans · 21 août 2018
Louis Raynaud, né le 19 mai 1897 à Brignoles ancien de la coloniale mobilisé en 1916, il est porteur de méssage en première lignes, gazé à Verdun, avec son fils Joseph, dit « Zè » ils sont maçons de métier quand la guerre éclate. Ils entrent dans la résistance dés les premiers jours de l’occupation Allemande de la Zone Sud . Voisin avec l’instituteur Ferrari, le premier chef de la résistance locale au quartier des Capucins à Brignoles. Ils vont faire parti du groupe S.A.P...

Afficher plus