· 

MERRICK Jack helmet. 2nd Lt. 84th Squadron. 437th Troop carrier group.

Après le second conflit mondial, des tonnes d'équipement militaire de l'armée américaine sont restés sur les champs de bataille.  La plupart

ont étés détruits mais beaucoup ont étés utilisés par la population civile. Très peu ont survécus après plus de 75 ans.

Cette histoire commence en août 1944 lorsque Pierrot, un jeune garçon français de douze ans d'un petit village du sud de la France, jouait après

l'école dans les planeurs qui venaient atterris dans les  vignobles autour de son petit village le 15

Août. Le garçon était fasciné par ces grands oiseaux aux ailes silencieuses.

Et pour jouer comme un vrai pilote de planeur; il etait préférable d'avoir un casque et c'est ce que le garçon de douze ans avait trouvé dans l'un de ces planeurs.

Les années ont passé mais Pierrot à toujours gardé le

casque avec lequel il  jouait comme souvenir de son enfance et de ces inoubliables planeurs . Un jour Pierrot vins visiter une de nos exposition et nous proposa de passer voir les objets qu'il avait conservé de ce jour "J" Provence. Parmis eux, dans la cave, le casque etait là.. après toutes ces années. 

Avec beaucoup de soin, le casque fut nettoyé et

un nom manuscrit apparut sur un côté.

L'étude a été menée et ce casque semble être un rare exemple précoce de casque pare balle et pare éclat l'US Army Air Force. Il a été conçu par un major GREY de la Royal Air Force et seulement 2500 furent fabriqués entre décembre 1943

et janvier 1944. Ce sera le modèle M4. 

Ces casques étaient en acier recouvert de toile avec

découpes sur les côtés pour que les écouteurs puissent encore être portés, et ils étaient parfois appelés  casques «grey».

Au milieu de 1944, une oreille articulée à rabats ont été ajoutés et le nouveau casque fut nommé officiellement le M4-A2. 

Ensemble complet de pilote de planeur
Southern France Glider pilot armor suit

Grâce à la base de données de la National WWII Glider Pilots association des Etat Unis nous avons pu identifier l’appartenance du casque à celui du second lieutenant Jack MERRICK qui, avec le 84e escadron du 437em Groupe effectua sa mission dans le sud de la France et attérit son planeur sur la Zone "A" entre le château de Valbourges et le village de La Motte . Malheureusement, Jack est décédé en 2018, peu de temps avant l'identification et n'aura jamais pu connaitre l'histoire de son casque.

 

Ces casques pare-balles et veste pare-balles étaient destinés généralement aux équipage de bombardier.  Nous ne savons pas de sources sure la décision d'adoption par Jack Merrick de ce casque et ces gilets pendant le vol depuis son aérodrome italien en route vers le sud France.

Ce qui est sûr, c'est que beaucoup de pilotes de planeurs ont eu de très mauvaises expériences de la défense côtière "Flak " allemande le long du Cotentin en Normandie sur le 6 juin.

La sécurité des pilotes de planeurs était importante voir vitale, pour les hommes et le succés de la mission dans un cockpit seulement fait de bois, de tubes, de plexiglace et de toile tendue.

Outre sa mission dans le Sud de la France, le second lieutenant Jack MERRICK avait déjà effectuée une première mission en Normandie , le 6 juin 1944, Mission "Détroit", et effectua également aprés la Provence une mission sur la Hollande au cours de l'opération Market Garden.

Ce casque sauvé par miracle de la destruction restera le souvenir du Pilote MERRICK, relique de l'opération aéroportée du sud de la France pour que les nouvelles générations n'oublient pas le sacrifice des pilotes de planeurs et tous les soldats qui ont fait le sacrifice ultime pour notre liberté.

After WWII tons of U.S. Army equipment stayed

on the battle field after every operation. Most of

it was destroyed but a lot was used by the

civilian population. Very few are still alive after

75 years

This story starts in August 1944 when Pierrot, a

young twelve-year-old French boy from a little

village of southern France, was playing after

school in the gliders that had landed in

vineyards for Operation Dragoon on the 15th of

August. The boy was fascinated by those big

birds and their silent wings. And for playing like

a real glider pilot; it would be best to have a

helmet and that’s what the twelve-year-old boy

found in one of these gliders.

 

The years passed but Pierrot always kept the

helmet he played with as a souvenir of his youth

and the unforgettable CG-4A gliders.

Some years ago, Pierrot came to us, and together we visited his cellar where the helmet was since WWII. 

With great care the helmet was cleaned and a

handwritten name appeared on one side.

Study was conducted and this helmet looks to

be a rare early example of the US Army Air

Force flak helmet. It was designed by a Major

Gray of the RAF and only 2500 of these

helmets were made between December 1943

and January 1944. This is the early M4 type.

These helmets were canvas covered steel with

cut outs on the sides so headphones could still

be worn, and they were sometimes referred to

as ‘Gray’ helmets. In mid 1944 a hinged ear

flap were added and the new helmet was

officially named the M4-A2 and that helmet was

replaced by the A5 type in 1945. 

 

the National WWII Glider Pilots association  data base was able to identify glider pilot as member 2nd Lt. Jack Merrick who flew southern France mission with the 84th Squadron of the 437 Troop Carrier Group. Unfortunately, Jack died in 2019 and never heard the story of his helmet.

This flak helmet, along with a flak jacket, was

intended for and usually worn by bomber crew

members. We do not know at this time why

Jack Merrick wore that helmet during the flight

from his Italian airfield on his way to southern

France, but what is sure is that many glider

pilots had very bad experiences from the

German flak defense along the coast of the

Cotentin Peninsula of Normandy on the 6th of June.

Safety of our glider pilots was important in a cockpit made of wood, tubes ,fiber glass and fabric. Besides

Southern France, Jack had flown Normandy in the Detroit mission. He also flew Holland.

This helmet is now treasured and cared for as a

relic of the Southern France airborne operation

for new generations and in memory of our glider

pilots and all the soldiers who have made the

ultimate sacrifice for our freedom.

 

Glider Pilot Jack MERRICK, courtezy of Jack Merrick family , the silent wings Museum, and the WWII national glider pilots association.
Glider Pilot Jack MERRICK, courtezy of Jack Merrick family , the silent wings Museum, and the WWII national glider pilots association.


Article réalisé pour le Silent Wings museum de Lubbock Texas et le groupe de recherche de l'association nationale des anciens pilotes de planeurs des Etats Unis. Merci à nos amis Patricia et Bruce Overman et toute son équipe. Copyright Soldi JM

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Patricia Overman (dimanche, 12 juillet 2020 06:52)

    This was first published in the Silent Wings Museum Newsletter. By Mr Soldi. Join the National WWII Glider Pilots Committee and support the Glider Pilots WWII history. https://www.ww2gp.org/membership/