· 

MOZZONE Eugène. Résistant. S.A.P. Brignoles

Eugène MOZZONE était le plus âgé des fils de Jean.

Mobilisé en 1939, puis 3 années prisonniers en Allemagne, quand il réussira à revenir à Brignoles, sa ville natale , il vas entrer dans le réseau de résistance Locale par le biais se ton père, affecté à la Section Atterrissage et parachutage du terrain Vermicel entre Vins sur Caramy, Brignoles et Cabasse.

Il vas être dénoncé ,  et le 27 juillet 1944, l'armée Allemande , La Gestapo et la milice Française se présentent à son domicile, perquisitionnent et l'emmènent pour 2 jours et 2 nuits d'interrogatoires au siège Brignolais de la Gestapo, près du palais de Justice.

Le 29 juillet au matin, il sera conduit avec son jeune frère Louis, son père Jean, et un autre membre du réseau, Théodore LINARI sur le lieu même du parachutage et à la grotte qui servait de cache d'armes.  

Un ou deux jours après, les résistants locaux du groupe de Marceau ARNAUD monterons sur le plateau et retrouverons son corps mutilé.

(Article en cours de construction. Photos et documents prochainement)

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0