· 

ALOISI Jean Pierre, Abbé, Militaire, Chef résistant S.A.P Bargemon, Déporté. curé de Bargemon

Jean Pierre ALOISI est né le 15 juin 1913 à Bastia en Corse. 

Il vit son enfance à Bastia jusqu'en 1929, date à laquelle il entre au séminaire d'Hyères puis de Toulon. Il est alors âgé de 16 ans.

Il est ordonné prêtre le 1er mai 1939 à Castille. De la classe 1933, lorsque la guerre éclate il est mobilisé avec le grade de Sous- Lieutenant.  Grièvement blessé en mai 1940, il sera décoré de la Croix de Guerre avec 2 palmes et 2 étoiles.

Il est démobilisé en juillet 1940 et à l'automne 1942 il est nommé curé à Bargemon.

Il entre en résistance. Il a la mission de constituer une équipe résistants de parachutage à Bargemon (La S.A.P) qui servira le terrain au nom de code "César-Cicéron" situé à Canjuers au-nord de Bargemon.

Repéré ou dénoncé à la Milice Française , il est arrêté par la Gestapo le 24 avril 1944.

Incarcéré et torturé à Draguignan,  il est ensuite déplacé sur Marseille, puis transféré à Compiègne avant d'être déporté en Allemagne en premier lieu dans le camp de Neuengamme, il sera ensuite transféré au camp d'extermination de Dachau près de Munich. 

Le destin fera que ce sont les hommes de la 45em division d'infanterie Américaine débarqués le 15 aout 1944 sur les plages de Provence qui libérerons en mai 1945 les déportés survivants du camps dont faisait parti l'abbé. 



Cette carte postale de la porte d'entrée de l'église de Bargemon est emportée à la hâte par L'abbé lors de son arrestation et écrite au dos le 9 mai 1944 probablement des bureaux de la gestapo de Draguignan à sa soeur logée au presbytère de Bargemon :

Je pars aujourd'hui pour Marseille. Je suis calme et courageux. Je pense beaucoup à vous tous. Et ce qui me navre c'est le chagrin et les tracas que je vous cause tous. Dieu veuille que l'épreuve me grandisse et que Dieu l'accepte cet holocauste. Pour nous accorder une paix juste et durable, tous unis dans le Christ Jésus. 

Demandez au "Bureau" le colis que je vous laisse contenant des bouteilles vides et du linge sale. Demandez aussi au "bureau" mon sac a main que j'ai laissé ainsi que mon ceinturon et autres objets laissés. 

Pardon de toute la peine que je vous cause. Merci de ce que vous avez fait pour moi. Restons unis dans la pensée, la prière et le cœur du Christ Jésus. Je vous embrasse tous avec un cœur débordant de tendresse.

Courage et confiance.

P. ALOISI 




carte envoyé à sa soeur depuis le camp de Neuengamme  ,écrite en langue allemande probablement par un garde le 11 juin 1944 elle ne fut posté par les Allemands que le 23 juillet . "Ma chère soeur, je suis en bonne santé, Je prie pour toi, priez pour moi."
carte envoyé à sa soeur depuis le camp de Neuengamme ,écrite en langue allemande probablement par un garde le 11 juin 1944 elle ne fut posté par les Allemands que le 23 juillet . "Ma chère soeur, je suis en bonne santé, Je prie pour toi, priez pour moi."
Bargemon, maison où vécu l'abbé ALOISI et où il fut arreté. Une plaque lui rend hommage.
Bargemon, maison où vécu l'abbé ALOISI et où il fut arreté. Une plaque lui rend hommage.

L'abbé ALOISI à sa libération du camp de Dachau écrira à ses proches un courrier dactylographié retranscrit ci dessous  :

 

" 2 mai 1945 :

Quelle joie de pouvoir enfin vous rassurer sur mon compte !

Grâce à un miracle qui à duré un an, je me tire sain et sauf d'un réseau inextricable de périls à travers lesquels la main de dieu m'à conduit sans danger. J'ai appris en captivité qu'il faut être un enfant entre ses mains ... Que de fois dans mes nuits agitées j'ai fait des rêves affreux...Il est inutile de vous dire les tortures morales et physiques que j'ai subies ici et surtout les atrocités sans nom que j'ai vu...A quoi bon voiler de noir la joie de notre libération splendide par l'Armée Américaine parmi laquelle nous avons la joie de trouver des soldats Français !...Quand serons nous rapatriés ? On nous dis que ce sera long.. On va passer sans doute de camp en camp.. Je voudrai tellement avoir des nouvelle de toute la famille de Toulon, de celle de Corse, et de ma pauvre et chère paroisse !.. Excusez moi tous de vous avoir fait souffrir, Mais nous voilà récompensé puisque la France est LIBRE ! 

Vive le Christ roi, vive la France et ses alliés et Vive LA LIBERTE ! 

P. ALOISI

 



Rare et Unique photographie connue à ce jour du retour triomphal de l'Abbé ALOISI à Bargemon dans une 202 peugeot  probablement prise l'été 1945
Rare et Unique photographie connue à ce jour du retour triomphal de l'Abbé ALOISI à Bargemon dans une 202 peugeot probablement prise l'été 1945

L'abbé ALOISI reviendra à Bargemon après son rapatriement le 27 de Mai 1945,  hélas avec de graves problèmes de santé contractées dans les camps qui seront considérées comme blessures de guerre par le ministère des armées et il restera le curé de la paroisse jusqu'en 1951 date à laquelle il officiera à l'église de Carnoules puis finira sa carrière de prêtre en l'église de Aups dans le Haut Var Ouest où il s'éteindra le 10 mai 1971.

L' abbé Jean Pierre ALOISI fut médaillé de la croix de guerre 1939-1940 avec palmes et étoiles, Croix de guerre 1939-1945, Croix des combattants volontaires de la résistance, médaille de la résistance Française, croix du combattant , médaille de la France Libre, médaille des blessés de guerre, médaille des déportés, médaille de guerre Franco-Britannique, il sera fait chevalier à Bargemon en 1947, Officier à Carnoules; puis Commandeur de l'ordre de la légion d'honneur en 1960 à Aups.

Extrait de sa citation à l'ordre de chevalier :

"Devint un remarquable agent de propagande contre l'occupant, contacté par les chefs de la résistance, se dépense sans compter, ses chefs arrêtés, continu la lutte et créa un groupe de parachutagistes Varois dont il pris le commandement effectuant avec eux de nombreuses mission au bénéfice du Maquis. Suspecté par la Gestapo, continu à déployer la même activité au service de la résistance jusqu'au moment ou il fut arrêté, torturé, refusa de parler et finalement fut déporté en Allemagne. En toutes circonstances fut un exemple de courage et d'abnégation." 

 

TOUTES PERSONNES POUVANT NOUS AIDER A AMELIORER CET HOMMAGE AVEC DES PHOTOS, INFORMATIONS OU DOCUMENTS EST BIENVENUE A PRENDRE CONTACT AVEC NOUS. MERCI



Sources : Opération-dragoon.com, Archives ministère des armées, famille de l'abbé ALOISI,