ARTICLES AVEC LE TAG : "résistance"



Veterans · 12 janvier 2020
Marcel Jean DOLLA est né le 16 Novembre 1914, aux Arcs dans le var. Il s'engage le 1er janvier 1943 dans l'armée secrète des Arcs sous le commandement du commandant BLANC. Chef de sixaine, il est autorisé à porter l'insigne FFI n°108 366 pour sa participation effective aux combats de la libération.

Veterans · 12 janvier 2020
Maurice LEYCURAS s'engage début 1944 dans le groupement FFI de la Motte. Son père, un grand tailleur militaire vétéran de la guerre de 1914/1918, fabriquera la matrice des brassards la veille du 15 Août 1944. Ces brassards seront la seule identification qui les différenciera des civils français, afin d'être plus facilement reconnaissable par les troupes alliées.

Veterans · 12 janvier 2020
Robert Jean LATIL est né le 7 octobre 1924 à La Motte, Var. Il s'engage début 1944 dans le groupement FFI de la Motte sous les ordres de André BAUCHIERE. Porteur de l'insigne FFI n°108 783 en tant que soldat au sein du Comité Français de Libération du var, pour sa participation effective aux combats de la libération. De la classe 1944, il est reconnu comme classe non appellée par le conseil de révision du 30 juin 1945, car ayant satisfait à ses obligations militaires d'activité...

Veterans · 12 janvier 2020
Marceau Félix Joseph COLMENAR est né le 1er Mai 1922, à La Motte ( var ) . Il servira sous les drapeaux pendant la guerre de 1939/1940, dans la marine nationale. A l'armistice du général Pétain il retournera dans son village natal et reprendra son travail d'avant guerre en tant que manœuvre pour son oncle Émile BROCCHI en maçonnerie. Fin mars 1943, il est envoyé au STO en Allemagne, à Radeberg plus précisément dans la région de Dresde. Il rentrera dans ses foyers le 29 décembre...

Histoire · 10 décembre 2019
Les premiers travaux sur la future presse du Var sont assurés par une sous-commission du Comité de coordination de la Résistance (futur Comité De Libération), présidée par Henri Michel (Simon) et exclusivement composée de résistants des MUR (Cisson bien sûr, François Cuzin avant qu'il ne soit muté à Digne pour la rentrée 1943, Jean Mathieu, journaliste au Petit Var et le syndicaliste socialiste Jean Forestieri). Elle entend préparer le journal de cette Libération qui peut...
Histoire · 10 décembre 2019
Les Mouvements unis de Résistance (MUR) sont une organisation française de résistance à l'occupation allemande et au régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale ; ils sont créés le 26 janvier 1943 par la fusion des trois grands mouvements non communistes de zone sud: « Combat » (Henri Frenay), « Franc-Tireur » (Jean-Pierre Lévy) et « Libération-Sud » (Emmanuel d'Astier de La Vigerie), qui avaient déjà créé un « Comité de coordination de zone sud », présidé par...
Histoire · 10 décembre 2019
L'Organisation de Résistance de l'Armée, l'O.R.A., est créée le 31 janvier 1943 (à la suite de l'invasion allemande en zone « libre » en novembre 1942), en tant qu'organisation se disant apolitique et regroupant d'anciens militaires français déterminés à résister de façon active contre l'occupant de la France mais rejetant initialement le général De Gaulle. L’ORA se développe rapidement en zone Sud, grâce aux cadres et à l’armement camouflé par l’Armée d’armistice...
Histoire · 10 décembre 2019
Commandé par George Cisson sur le secteur de Draguignan. le NAP, créé par Combat dans l'été 1942, joue pourtant un rôle essentiel. C'est un service d'information, d'aide matérielle, de préparation de l'épuration et de la prise de pouvoir. Il est l'instrument par excellence du contre-pouvoir et le domaine de prédilection de cette résistance de fonctionnaires et de cadres. Lorsque, fin 1942, les NAP des trois mouvements fusionnent, seul Combat possède un embryon de ce service dans le...
Histoire · 10 décembre 2019
Créé dés l’été 1940 par quelques militaires groupés autour du capitaine Henry FRENAY, ce mouvement est le plus important de ceux qui formeront les M.U.R., et le plus structuré. Il s’appela à ses débuts et pendant quelques temps « PETITES AILES », transformé en septembre 1941 en « Vérité» il prendra le nom de COMBAT en en janvier 1942. Les responsables dans le département du VAR sont : Secteur Toulon : P. VALLET contacté par le Colonel BLUM par l’intermédiaire de...
Histoire · 10 décembre 2019
L’Armée secrète (A.S) est créé en septembre 1942. Secteur R2.(sud Est) Cette structure de combat est issue du regroupement des formations paramilitaires des trois plus importants mouvements de résistance « gaulliste » de la zone sud : Combat, Libération-Sud et Franc-Tireur. Au milieu de l'année 1942, ces trois grands mouvements souhaitent coordonner les unités militaires dont ils disposent, afin de les rendre plus efficaces. Henri Frenay, le chef de Combat, revendique le...

Afficher plus